D-A-D Soirée Live à La Traverse de Cléon

Avant de parler de ce qui a motivé notre déplacement en Normandie, c’est à dire le concert de D-A-D dans le cadre de la tournée « A tour for the loud » qui a débuté à Manchester le 20 novembre et qui se terminera à Hamburg le 18 décembre, un petit mot sur la salle de La Traverse à Cléon, dans la banlieue de Rouen, que nous avons découvert à l’occasion de cette soirée.

Éclectisme, découvertes et fidélité au blues et à ses dérivés sont l’ADN de La Traverse, une salle à taille humaine. Il est juste dommage que cette salle n’accueille pas (pour le moment) plus de concerts Rock-Metal car elle semble taillée pour ce type d’événements. De large parkings jouxtent les lieux, une entrée spacieuse, conviviale, accueillante ouvre sur la salle de concert : une vaste scène, une fosse d’une quinzaine de mètres de profondeur pour les inconditionnels du « regarder debout » et des gradins pour les « feignasses des lombaires » ou ceux qui ne veulent pas être systématiquement sur la pointe des pieds pour mater le spectacle.
Bref, on ressent comme un bon feeling en entrant dans les lieux d’autant que l’ambiance est hyper-conviviale. On se croirait au Bully On Rocks sinon qu’en lieu et place des chtis, on y trouve des normands 🙂
Mais revenons à nos moutons, plutôt à nos danois. Dans cette tournée européenne, il n’y avait malheureusement que trois dates françaises : Paris, Montbéliard et Cléon, regrettable pour un groupe aussi prolifique qui écume les scènes depuis maintenant plus de trente ans.
Pour les avoir vus plusieurs fois, on peut vous dire que malgré le temps qui passe, nos vikings n’ont rien perdu de ce qui faisait leur charme à la fin des eighties. Rares étant leurs incursions sur le territoire français, les fans frustrés étaient aux anges.
Les hits se sont enchaînés comme des perles et, cerise sur le gâteau, nous eûmes droit à pas moins de 6 titres du remarquable dernier album « A Prayer for the loud » que chacun devrait avoir comme disque de chevet.

Jesper Binzer, la voix et l’homme aux Flying V, est un véritable showman. Il ne connait qu’une poignée de mots français mais arrive néanmoins à entretenir une conversation avec le public durant tout le show. sa voix, tantôt rauque, tantôt suave fait merveille. Le frangin, Jacob tricote toujours des très beaux solos, très précis avec des guitares délivrant un son unique. Laust Sonne est juste excellent derrière ses fûts. Avec son attitude très jazzy, il assure avec Stig une rythmique carrée et percutante.
Stig Pedersen, le bassiste fantasque avec son déballage de basses à deux cordes aussi improbables les unes que les autres et sa manie de grimper sur tout ce qui est en hauteur a comblé ses fans.

Il se murmure déjà que D-A-D pourrait revenir au nord de la Seine en mai prochain. On en reparlera sur notre page Facebook.

Nos vidéos :

Nos photos :

Voir toutes les vidéos sur notre chaîne Youtube
Voir l’intégralité des photos sur notre page Facebook
Les photos et les vidéos ne peuvent être partagées sur le web en général et sur les réseaux sociaux en particulier qu’à la condition express de ne pas cacher le copyright. En cas de recadrage qui ferait disparaître le copyright, merci de notifier metal-addiction.com

Read Previous

Bully On Rocks #9, une copie presque parfaite