Festivals : Un dernier point sur les annulations

Il ne se passe plus une heure sans qu’une organisation ne communique sur l’annulation ou le report de son événement.

En Allemagne, le gouvernement d’Angela Merkel a décidé d’interdire les grands rassemblements jusque fin août. En conséquence, Party San, Rock Harz, Summerbreeze, Rock Am Ring et Wacken Open Air, pour ne citer que les principaux, sont donc de fait d’ores et déjà reportés à 2021, même si toutes les organisations n’ont pas encore validé les décisions gouvernementales, ce qui prend toujours plus de temps dans une fédération comme l’Allemagne.

En Suède, Le Sweden Rock, qui devait se tenir le week-end du 7 juin, va être annulé et confirmation pourrait être apportée dans la journée, sous la pression des fans qui ont déjà acheté leur ticket. Le Lollapalooza de Stockholm, autre grand rassemblement suédois, qui devait se tenir fin juin, a déjà été reporté à 2021.

En Belgique : Après l’annonce, mercredi, de la Première ministre de supprimer tout événement de masse jusqu’au 31 août, les annonces d’annulations et de reports de festivals se sont succédées en masse : Werchter, Tomorrowland, Dour, Lokerse Feesten, Metal Mean, Golden Age Rock Festival, Pukkelpop et Graspop pour ne citer que les plus grands.

Aux Pays-bas, un des rares pays ou le gouvernement n’a pas encore interdit les rassemblements de masse, les organisations sont dans l’expectative. Le Bospop Classic Rock, prévu les 10, 11 et 12 juillet est pour le moment maintenu et l’organisation s’engage à confirmer définitivement au plus tard à la mi-mai. Le Dynamo Metalfest prévu les 17 et 18 juillet est dans le même état d’esprit. Pour le Pinkpop, qui soit se tenir du 19 au 21 juin, même son de cloche, wait and see.
Ce laxisme des organisations néerlandaises a plutôt tendance à énerver les festivaliers qui se déchainent sur les réseaux sociaux. De toute façon, comment maintenir des festivals dont les affiches comportent les mêmes groupes que dans les pays ont les festivals ont été annulés.

Au Danemark, les autorités ont interdit les rassemblements de masse jusqu’au 31 août, en conséquence le Roskilde Festival est officiellement reporté à 2021.

En Espagne, situation ubuesque, alors qu’il sera impossible d’organiser les festivals, faute de groupes, les organisations refusent toujours de se prononcer tant que le gouvernement n’a pas officiellement interdit les rassemblements de masse. C’est notamment le cas du Resurrection Fest, qui avait une affiche de feu cette année avec Judans Priest, Amon Amarth, System Of A Down et Korn en têtes d’affiche.

Au Royaume Uni, tous les festivals d’été ont été annulés ou reportés.

– Terminons avec la France où tous les rassemblements de masse sont, pour le moment, interdits jusqu’au 15 juillet. Hellfest , Sama’Rock et Eurockéennes de Belfort sont notamment passés à la trappe. Guitare en scène, en haute Savoie, prévu à partir du 16 juillet, juste après la date butoir, fait de la résistance et refuse pour le moment de confirmer le maintien ou le report. Deep purple, Beth Hart et Uriah Heep sont notamment à l’affiche. Les organisateurs des Vieilles Charrues, en juillet en Bretagne, et de Rock en Seine, fin août-début septembre à Paris, se sont quant à eux montrés pessimistes pour la suite.

Les groupes américains, qui construisent leurs tournées européennes en bloc de six semaines, vont-ils venir ici ou là alors que leur nombre de dates se réduit comme une peau de chagrin au fin des jours ? Peu probable. Et si ce ne sont pas les organisations qui annulent, ce seront les groupes…
Quel que soit le pays, les organisations affirment être entrées en contact avec les partenaires de la vente de billets afin de trouver les meilleures solutions pour que chacun y trouve son compte (Remboursement ou avoir sur 2021).

Dans le cas où vous auriez des informations sur des festivals qui n’ont pas été cités ici, merci de le signaler dans les commentaires du post Facebook.

Read Previous

Au tour de la Belgique d’annuler ses festivals