Handi Rock Bike : Entre bonheur et frustration

Pour les amateurs de Metal que nous sommes, il existe trois événements majeurs et incontournables en Nord Pas De Calais où il est encore possible de découvrir et de déguster du Heavy Metal de haut niveau dans un cadre convivial : Le Raismes Fest, Le Bully On Rocks et le Handi Rock Bike.

Malheureusement cette phrase pourrait désormais se conjuguer au passé car le Handi Rock Bike jette, au moins provisoirement, l’éponge.
L’association qui gère le HRB a en effet annoncé ce matin que la soirée du 28 septembre avait été un flop en termes d’audience et que par conséquent elle ne pourrait organiser d’autres événements avant d’avoir reconstituer sa trésorerie.
La question mérite donc d’être posée :
Vous, amateurs de Heavy Metal, qui souvent pleurnichez parce qu’il ne se passe plus rien dans la région, qui criez haut et fort que c’était mieux avant… Comment un événement réunissant des groupes tels Nitrogods, Samarkind, Killer, Trident Waters, Surpuissance et Boneshaker pour même pas le prix de 3 paquets de clopes peut ainsi vous laisser indifférent ?
Nous n’étions qu’un peu plus d’une centaine de pèlerins samedi à Angres là où l’organisation en espérait au moins le double pour équilibrer son budget et pouvoir offrir la petite enveloppe qui va bien aux gosses malades d’Oscar Lambret. Résultat des courses, pas d’enveloppe et la prochaine soirée prévue en avril annulée.

Cette soirée, qui espérons le quand même, n’était pas la dernière, réunissait plusieurs groupes :
Boneshaker, tout d’abord, certainement un des tous meilleurs tribute Motorhead. Un micro anormalement haut, une voix rauque, et même si physiquement, cela ne le faisait pas vraiment, en fermant les yeux, on pouvait imaginer être devant Lemmy, Campbell et Mikkey Dee tellement le « best of » proposé était interprété avec justesse.
Surpuissance a ensuite investi la scène avec son Heavy Thrash à ne pas mettre entre toutes les mains, toutes les oreilles en tout cas. C’est brut, heurté façon marteau piqueur mais pour le coup, nous sommes vraiment dans le Metal et tout ce qu’il a de plus violent.
Changement de décor ensuite avec Trident Waters qui restera vraisemblablement la belle découverte de la soirée. Nous étions peu nombreux à connaître ce groupe britannique distillant un Heavy Hard Blues Rock aux sonorités modernes venu de nul part. Un micro trottoir dans la salle des fêtes de Angres après le concert nous a confirmé le fait que la grande majorité des participants a été conquis par la fraîcheur de ce groupe que nous espérons revoir très bientôt sur un set plus long.
Vint ensuite le tour de Samarkind. Le groupe international (Irlande, Pologne, Afrique du Sud) fait sa deuxième apparition dans le Pas de Calais après son examen réussi au Bully On Rocks 2018. Si vous aimiez Led Zeppelin, Samarkind est votre tasse de thé. Tout en finesse, en subtilités et en maîtrise, la musique du quatuor nous replonge dans l’univers Classic Rock des années 70. Un régal !
Nous sommes repartis ensuite dans le brutal avec Killer. Nous avions assisté à des concerts du trio Hard Rock belge  il y a quelques années mais force est de constater que l’envie et la niaque sont toujours de la partie. Des riffs old school mais avec ce soupçon de modernité qui rend l’écoute très agréable. C’est toujours dans les vieux pots que l’on fait les bonnes soupes.
Pour terminer façon tractopelle, les allemands de Nitrogods nous ont défloré les conduits auditifs à grands coups de riffs Motorheadiens qui font tellement du bien quand ils font mal. Un pur « kicking-ass-rockin-band » qui sent bon la pinte de bière.

Alors oui on s’est régalé, la musique était bonne, l’ambiance familiale, la bière était fraîche, la carbonate royale, mais putain cette frustration de constater que malgré les efforts de tous les bénévoles composant l’assos, le public n’a pas répondu présent.

Le Hard Rock est en soins palliatifs dans la région, bougez-vous le cul, faites en sorte qu’il ne soit pas trop vite en phase terminale !

Voir toutes les vidéos sur notre chaîne Youtube
Voir l’intégralité des photos sur notre page Facebook
Les photos et les vidéos ne peuvent être partagées sur le web en général et sur les réseaux sociaux en particulier qu’à la condition express de ne pas cacher le copyright. En cas de recadrage qui ferait disparaître le copyright, merci de notifier metal-addiction.com

Read Previous

Raismes Fest 2019 : Des décibels sous le soleil du Nord

Read Next

British Steel Saturday Night VIII : La Marne est bien la région du Heavy Metal