Raismes Fest 2019 : Des décibels sous le soleil du Nord

De tous les festivals de hard-rock français, il en est un, tel le village d’Astérix, qui résiste à l’érosion du temps. Grâce à une équipe de passionnés, le Raismes Fest est devenu au fil des années une véritable institution pour les amateurs de Heavy Metal. Cette édition de 2019 fut à nouveau un réel succès populaire avec, cerise sur le gâteau, une météo digne des premiers jours de juillet. Le public venu en nombre (2500 spectateurs sur les deux jours) a, une nouvelle fois, assuré la pérennité de l’événement.

 

Notre coup de cœur de la journée de samedi fut sans conteste la prestation des suédois de H.E.A.T. Erik Gronwall, le frontman, plus déchainé que jamais, nous a offert une de ses meilleures prestations live. Le hard mélodique énergique et cinglant du groupe n’a laissé personne indifférent grâce à la ligne de chant incroyable de Gronwall et sa gestuelle surprenante.
Autre très belle surprise de la journée du samedi, la prestation de Zodiac, revenu après un split et un changement de bassiste. Nous avons regretté l’absence d’un ou deux nouveaux titres alors que le groupe prépare un nouvel album pour 2020.
Glenn Hughes, qui clôturait la journée de samedi, a validé son statut de tête d’affiche. Avec cette voix puissante et capable d’aigus justes et perçants, on n’imagine pas qu’il s’apprête à passer la barre des soixante-cinq balais. Show unanimement apprécié même si certains ont regretté la surenchère vocale.

La tête d’affiche du dimanche devait être Phil Campbell and the Bastard Sons mais les soucis d’intendance à l’aéroport de Night Flight Orchestra ont obligé les organisateurs a chambouler le running order. De ce fait, Phil Campbell a joué en début de soirée avant Leprous et the Night Flight Orchestra, les deux groupes qui n’étaient pas dans la mouvance Classic Rock qui est reine au Raismes Fest. Leprous et NFO ont donc évolué devant un parterre un peu moins fourni que ce qui était initialement prévu.
Assister à un concert de Phil Campbell et ses fils de batard, c’est sans conteste se replonger dans l’ambiance et l’atmosphère de Motorhead. Le répertoire de Phil Campbell est composé à 50 % de Motorhead et 50% de compos et diverses reprises. Lemmy est donc omniprésent, d’autant que le show s’est terminé par un royal « Killed by death » qui nous a tous fait verser une petite larme intérieure en pensant à l’emblématique bassiste.
Leprous, qui devait attendre la nuit pour que son light show ait un sens, a ravi sa tribu de fans avec son Metal Prog très inventif, un peu trop d’ailleurs pour certaines oreilles peu habituées à ces sonorités du Metal moderne. Même constat pour The Night Flight Orchestra et son Rock FM joué par des musiciens plus habitués à jouer un répertoire brutal (Soilwork, Arch Enemy).

  • Nous n’oublions pas Brian Downey’s Alive and Dangerous, Tokyo Blade, Electric Boys, Dewolff, Aaron Buchanan, Laura Cox Band, Massive, Molybaron, 58 shots, Sweet Needles, Come Unstuck et Freak show, auteurs de prestations remarquables, pour qui vous trouverez photos et vidéos sur nos différents supports.

La date du Raismes Fest 2020 est déjà tombée. Nous nous retrouverons les 12 et 13 septembre 2020. Nous salivons déjà à l’idée de savoir ce que le boss Philipe Delory et sa bande nous ont concocté pour la 22ème édition. Le Château de la princesse d’Arenberg n’a pas fini de trembler.

La Playlist vidéo du Raismes Fest 2019 :

Voir toutes les vidéos sur notre chaîne Youtube
Voir l'intégralité des photos sur notre page Facebook
Les photos et les vidéos ne peuvent être partagées sur le web en général et sur les réseaux sociaux en particulier qu'à la condition express de ne pas cacher le copyright. En cas de recadrage qui ferait disparaître le copyright, merci de notifier metal-addiction.com
Sélection de photos du Raismes Fest 2019 :
Read Previous

Ladies Ballbreaker « Whole Lotta Rosie » – Rock Marin’s Festival 2019 St Valery Sur Somme

Read Next

Handi Rock Bike : Entre bonheur et frustration